Le Groupe des soins/choix en fin de vie a été établi en 2010 lors de la conférence intitulée « Taking LGBT Aging Out of the Closet » [Sortir le vieillissement LGBT du placard].  L’objectif premier du Groupe visait les questions de soins palliatifs, d’aide médicale à la mort, ainsi que les travaux du groupe de discussion du gouvernement du Québec.

Au fil des ans, le Groupe a organisé des visionnements de film, comme A Short Stay in Switzerland, The Suicide Plan, et Choosing To Die. Ses membres ont également établi un groupe de discussion sur le sujet « Les soins palliatifs et l’éthique », où a été discutée, entre autres choses, la question de la perte des droits après un diagnostic de démence.

En 2011, le Groupe des soins/choix en fin de vie a tenu une soirée intitulée « Taking Care of Business », où un avocat, un comptable et un médecin de famille ont discuté des questions juridiques, financières et pratiques auxquelles les aîné(e)s LGBT doivent réfléchir afin de se protéger et protéger leur « famille de choix ». Une série tripartite d’ateliers intitulée « On Dying » [Mourir] a été organisée en 2013 pour explorer les aspects spirituels, émotionnels et pratiques de la mort et du décès.

Le Groupe s’est joint à l’organisme Dying With Dignity à plusieurs occasions, incluant des démonstrations à la Cour suprême, des présentations de film, ainsi que pour la tenue de l’atelier Advanced Care Planning organisé par cet organisme. De nombreuses personnes ont participé à ces activités, lesquelles ont généré beaucoup d’intérêt pour les questions de soins et de choix en fin de vie qui sont importantes pour les aîné(e)s LGBT.

Afin de mieux planifier les activités pour 2017, le Groupe des soins/choix en fin de vie veut sonder les membres du Réseau concernant divers sujets d’intérêt.